header-secondaire-coeur.jpg
Terre-Neuve-et-Labrador est la province la plus à l’est du Canada et la plus jeune du pays. Berceau d’une riche culture, elle se compose de deux zones distinctes. D’un côté, le Labrador situé sur la partie continentale et limitrophe du Québec et de l’autre, l’île de Terre-Neuve, la 10e au monde en superficie.

La province offre un vaste territoire à découvrir et à exploiter. Elle regorge d’opportunités d’investissement pour les entrepreneurs de partout sur la planète. L’économie de Terre-Neuve-et-Labrador reposait jadis presqu’entièrement sur la pêche, mais elle s’est depuis diversifiée. Elle repose aujourd’hui principalement sur le secteur minier, l’énergie hydroélectrique, le pétrole et le gaz, la foresterie, l'agriculture et l’aquaculture, le développement de technologies océaniques, ainsi que le tourisme. Les possibilités d’emplois sont nombreuses et la province est toujours à la recherche de main-d’oeuvre qualifiée.

Terre-Neuve-et-Labrador est le berceau d'une riche culture dont les fondements reposent sur la musique, les contes, la gastronomie et un fort sentiment d'appartenance. Elle est une contrée d'air pur, de grands espaces et de sécurité.

Le territoire, d’une grande beauté naturelle, abrite deux parcs nationaux, Gros-Morne et Terra Nova, et plus d’une quarantaine de parcs provinciaux et réserves écologiques. C’est l’un des meilleurs endroits sur la planète pour l’observation des baleines ou encore la spectaculaire dérive des icebergs.

Le Conseil francophone provincial de Terre-Neuve-et-Labrador est responsable de la prestation des programmes de français langue première dans 6 écoles publiques francophones. La province compte une université anglophone, soit l’Université Memorial, et ainsi qu’un établissement anglophone de formation technique et professionnelle qui exploite 17 campus dans la province, le College of the North Atlantic.

Sa population d’environ 515 000 habitants est principalement concentrée dans la péninsule de Port-au-Port, St-Jean et sa grande région métropolitaine, ainsi qu'au Labrador. Il y a plus de 26000 locuteurs du français dans cette province.
Les services