header-secondaire-ville.jpg
L’Acadie du Canada atlantique comprend les quatre provinces de l’est du Canada, soit les provinces de l’Île-du-Prince-Édouard, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, ainsi que la province de Terre-Neuve-et-Labrador. Au sein de celles-ci l’on compte de nombreuses communautés acadiennes et de francophones. Des 320 000 francophones vivant au Canada atlantique, plus de la moitié habitent la région de la péninsule acadienne au Nouveau-Brunswick.

En 2016, la population de ces quatre provinces était d’environ 2,3 millions, répartis sur une superficie de 539 000 km2 (4,3 habitants par km2).

Longtemps dispersés aux quatre coins du monde, les Acadien(ne)s ont toujours réussi à se rassembler pour garder bien vivant leur attachement à leurs terres, leur culture et leurs traditions. En plus de former des communautés dynamiques dans les provinces de l’Atlantique, on les trouve aussi dans de nombreuses régions du Québec, aux Îles Saint-Pierre et Miquelon, en Nouvelle-Angleterre, en Louisiane et en France.

La population du Canada atlantique est assez équitablement répartie entre les zones rurales et urbaines, ses principaux centres urbains et agglomérations étant Halifax (404 000 – N.-É.), St. John’s (206 000 – T.-N.-L.), Moncton (145 000 – N.-B.), Saint John (127 000 – N.-B.), Fredericton (106 000 – N.-B.) et Charlottetown (69 000 – Î.-P.-É.).

Peuples autochtones
Les peuples autochtones de l’est du Canada (Wabanaki – peuples du soleil levant) habitent le territoire du Canada atlantique depuis plus de 10 000 ans. Le plus important parmi ceux-ci est la nation Mi’kmaq qui vit dans l’ensemble des quatre provinces. Le deuxième peuple en importance, la nation Malécite, habite les vallées du fleuve Saint-Jean et ses affluents (Nouveau-Brunswick, Québec, Maine), tandis que les descendants de la nation Passamaquoddy se retrouvent dans la région du sud-ouest du Nouveau-Brunswick et dans l’est du Maine américain. Les nations Inuit et Innu continuent d’avoir une forte présence au Labrador.